Nous contacter

Par email : Bernard Vanhove
bernard.vanhove@ose-immuno.com

Des partenariats académiques pour une collaboration scientifique et un soutien financier des programmes de recherche

OSE Immunotherapeutics bénéficie d’un réseau international lui permettant un accès continu aux meilleurs experts de la transplantation et de l’immunothérapie.

Des partenariats en recherche fondamentale sont menés :

En Europe, notamment avec le Centre Européen des Sciences de Transplantation et Immunothérapie (CESTI) qui regroupe les équipes cliniques de l’Institut Hospitalo-Universitaire (IHU) et les chercheurs du Centre INSERM de Recherche en Transplantation et Immunologie (CRTI- INSERM 1UMR064), mais aussi le CHRU et l’Université de Nantes, d’autres équipes françaises du CNRS ou de l’INSERM, le « Children’s Cancer Research Institute » de Vienne en Autriche, le « Biomedical Primate Research Center » au Pays-Bas, l’Université d’Oxford ;
Et aux Etats-Unis avec l’Université du Maryland à Baltimore et le « Ben Towne Center for Childhood Cancer Research » à Seattle (Washington).
Ce réseau international d’excellence a apporté des résultats prometteurs faisant l’objet de publications de pointe, donnant une visibilité accrue aux développements réalisés (Poirier et al. Science Translational Médicine 2010).

OSE Immunotherapeutics est soutenue :

  • Par plusieurs collectivités locales : Pays de la Loire Territoires d’Innovation, Atlanpole Biothérapies, Bpifrance,
  • Par l’Etat via la Prime d’aménagement au territoire,
  • Et par l’Union Européenne, grâce au financement du FEDER et FP7.

OSE-127 (Effi-7), antagoniste du récepteur à l’interleukine-7 (IL-7R), développé dans les maladies auto-immunes dans le cadre du consortium EFFIMab

OSE-127 (Effi-7) est un anticorps monoclonal immunomodulateur qui vise le récepteur CD127, la chaîne alpha du récepteur de l’Interleukine 7, avec des preuves de concept établies in vivo dans plusieurs modèles auto-immuns.

Ce programme collaboratif, mené par OSE Immunotherapeutics en tant que chef de file, permet le développement d’OSE-127 (Effi-7), un anticorps monoclonal humanisé qui cible le récepteur CD127, la chaîne alpha du récepteur de l’interleukine-7.

Le produit est actuellement en phase préclinique dans la rectocolite hémorragique. Ce financement Bpifrance permettra d’aller jusqu’en clinique de phase 2. Le montant total du programme OSE-127, développé par OSE Immunotherapeutics en collaboration avec l’INSERM et le CHU de Nantes, est de 20 millions d’euros avec 9,1 millions d’euros d’aides attribués par Bpifrance.

En juin 2017, la Société a annoncé le franchissement d’une nouvelle étape du développement avec en particulier la finalisation de résultats précliniques probants d’OSE-127 et de données translationnelles relatives à la forte expression du récepteur de l’interleukine 7 dans des biopsies de patients atteints de rectocolite hémorragique, en support des applications cliniques prévues dans les maladies inflammatoires intestinales (résultats présentés au congrès international d’immunologie de FOCIS – Federation of Clinical Immunology Societies* – Communiqué de presse du 15 juin 2017). Par ailleurs, le process de production du produit est maintenant finalisé, permettant d’avancer vers les étapes de production de lots pilotes.

* “IL-7 pathway controls human T cell homing to the gut and culminates in inflammatory bowel disease mucosa”

OSE-703 (Effi-3), thérapie visant le récepteur à l’IL-7 : accord de collaboration de recherche stratégique pluriannuelle en immuno-oncologie avec le Memorial Sloan Kettering Cancer Center 

OSE-703 (Effi-3) est un anticorps monoclonal cytotoxique humanisé dirigé contre la partie extracellulaire de la chaîne alpha du récepteur de l’interleukine-7 (CD127), et cytotoxique pour les cellules humaines exprimant CD127.

En juin 2017, OSE Immunotherapeutics a conclu un accord de collaboration de recherche pluriannuelle avec le Memorial Sloan Kettering Center (MSK) de New York portant sur OSE-703 (Effi-3), immunothérapie visant le récepteur à l’IL-7.

Le programme de recherche est mené par le Docteur Prasad S. Adusumilli, FACS, chirurgien thoracique expert en immunologie de la tumeur, et en particulier spécialiste de l’immunothérapie par les cellules CAR T (chimeric antigen receptor T -cell).

L’objectif de cette collaboration de recherche est d’évaluer OSE-703, dans les tumeurs solides avec un premier modèle dans le cancer du poumon non à petites cellules (NSCLC, Non-Small Cell Lung Cancer). En effet, une large cohorte de patients atteints de NSCLC* a montré que le récepteur IL-7 était surexprimé dans ce type de cancer et était associé à un mauvais pronostic.

* Suzuki et al, J Clin Oncol. 2013 Feb 1; 31(4): 490–498

OSE-172 (Effi-DEM), checkpoint inhibiteur de nouvelle génération ciblant les cellules myéloïdes suppressives via le récepteur SIRPα, développé dans le cadre du projet collaboratif EFFI-CLIN

Les tumeurs ont la particularité de sécréter des molécules qui permettent le recrutement et/ou la génération de cellules suppressives empêchant le système immunitaire d’éliminer les cellules tumorales.  Parmi les acteurs majeurs dans les dysfonctionnements immunitaires favorisant la croissance tumorale, les cellules myéloïdes
pro-tumorales et suppressives (MDSC ou Myeloid-Derived Suppressor Cells & TAM ou Tumor-Associated Macrophages) ont été identifiées.

OSE Immunotherapeutics a été la première société à identifier la cible SIRP-alpha (SIgnal Regulatory Protein alpha) comme un point de contrôle majeur des cellules myéloïdes. La société a mis au point un anticorps antagoniste sélectif de SIRP-alpha transformant le microenvironnement tumoral du fait d’un blocage des cellules suppressives et d’une activation des cellules effectrices antitumorales.

En juillet 2017, OSE Immunotherapeutics a obtenu un financement de 9,2 millions d’euros dans le cadre de l’appel à projets du Programme d’investissements d’avenir « Projets de recherche et développement Structurants Pour la Compétitivité » (PSPC), piloté par le Commissariat général à l’investissement (CGI) et opéré par Bpifrance, pour développer le produit OSE-172.

Ce projet collaboratif, appelé EFFI-CLIN, est mené par OSE Immunotherapeutics en tant que chef de file pour développer une nouvelle génération d’inhibiteurs de checkpoint en immunothérapie du cancer. Deux partenaires sont engagés à ses côtés : un organisme public, le Centre Européen des Sciences de Transplantation et Immunothérapie (CESTI) à Nantes et une PME, la société HISTALIM à Montpellier.

L’objectif d’EFFI-CLIN est d’étudier la tolérance et l’efficacité clinique d’OSE-172, nouvelle immunothérapie du cancer qui sera évaluée en monothérapie ou en combinaison dans plusieurs indications où la présence de cellules myéloïdes est un facteur de mauvais pronostic. Les étapes prévoient en particulier la fabrication du produit aux normes pharmaceutiques, des études translationnelles menées à partir de tissus tumoraux mesurant la présence de cibles immunologiques dont la cible SIRP-alpha, et un programme clinique prévu jusqu’en phase 2.