Mécanisme d’action établi

FR104 inhibe sélectivement les interactions CD28-CD80/86 et celles du CD28-CD275

  • Il inhibe la prolifération des cellules T et la synthèse de cytokines (Interféron gamma, interleukine -2)
  • Il inhibe les réponses de cellules T effectrices particulières (cellules T effectrices mémoires)
  • Il induit une réponse des cellules T régulatrices dépendantes du CTLA-4 aboutissant à une activité T suppressive
  • Il n’induit pas d’activation spontanée des cellules T dépendantes du CD28

FR104 vise les maladies auto-immunes et la transplantation – Des résultats cliniques de phase 1 positifs

  • FR104 est un immunomodulateur composé d’un fragment d’anticorps monoclonal optimisé ciblant le récepteur CD28, un élément clé de la fonction de destruction des lymphocytes T effecteurs qui sont délétères dans les maladies auto-immunes et les transplantations.
  • FR104 bloque de manière ciblée la fonction de destruction des lymphocytes T effecteurs mais pas la fonction de régulation des lymphocytes T régulateurs, favorisant l’immunotolérance.
  • Ce produit favorise l’induction de la tolérance immune dans le cas de transplantation d’organes et de maladies auto-immunes à médiation lymphocytaire T.
  • Issu de la R&D d’OSE Immunotherapeutics et basé sur une recherche académique de pointe, le FR104 est développé pour des applications prévues dans la polyarthrite rhumatoïde (voir Pathologies, MAI) et la transplantation (voir Pathologies, Transplantation).

FR104, licencié à Janssen Biotech (groupe J&J, un des premiers groupes pharmaceutiques mondiaux), responsable de l’ensemble du développement clinique, de l’enregistrement et de la commercialisation du produit, au plan international

  • Fin 2013, alors en préclinique, FR104 a fait l’objet d’une option de licence avec la société Janssen Biotech (groupe J&J, un des premiers groupes pharmaceutiques mondiaux très actif dans de nombreux domaines, en particulier le secteur des maladies inflammatoires et auto-immunes). En juillet 2016, Janssen a levé cette option de licence et poursuit le  développement clinique du FR104 dans les maladies auto-immunes, avec des paiements d’étapes prévus et des royalties.
  • Des résultats cliniques positifs de l’essai de phase 1 du FR104 mené chez le volontaire sain ont été publiés en ligne* dans « The Journal of Immunology » en novembre 2016. Ils ont montré une bonne tolérance et une activité immunosuppressive du produit.
* First-in-Human Study in Healthy Subjects with FR104, a Pegylated Monoclonal Antibody Fragment Antagonist of CD28
Nicolas Poirier, Gilles Blancho, Maryvonne Hiance, Caroline Mary, Tim Van Assche, Jos Lempoels, Steven Ramael, Weirong Wang, Virginie Thepenier, Cecile Braudeau, Nina Salabert, Regis Josien, Ian Anderson, Ian Gourley, Jean-Paul Soulillou, Didier Coquoz and Bernard Vanhove