L’innovation

L’originalité de Tedopi® réside dans la combinaison de neo-épitopes (fragments d’antigènes tumoraux), qui sont :

  • d’une part, optimisés chimiquement pour viser uniquement les cellules tumorales,
  • d’autre part, combinés pour amplifier la réponse immunitaire.

Tedopi®, issu de la technologie Memopi®, en essai clinique de phase 3 dans le cancer du poumon avancé

Tedopi®, applicable au cancer du poumon « non à petites cellules » (NSCLC), stimule les cellules T « tueuses » cytotoxiques et leur réapprend à détecter les cellules cancéreuses pour les éliminer. Il s’agit d’un processus d’immunosurveillance.

Tedopi® est une combinaison brevetée de 10 néo-épitopes sélectionnés et optimisés à partir de 5 antigènes tumoraux (voir Sciences et Technologies). Ces 10 néo-épitopes génèrent une réponse spécifique des cellules T cytotoxiques dirigées contre les cellules cancéreuses qui expriment au moins un de ces antigènes tumoraux. Les épitopes sélectionnés sont optimisés chimiquement et combinés pour éviter des phénomènes de tolérance immune (on parle alors de « néo-épitopes »). Tedopi® est un traitement personnalisé qui s’adresse aux patients HLA–A2+, un récepteur clé de la réponse cytotoxique.

L’objectif est de stabiliser le développement de la maladie et de prolonger ainsi la vie des patients.

Tedopi® a prouvé son efficacité dans le cadre d’un essai clinique de Phase 2, dans le traitement du cancer du poumon NSCLC, avec une augmentation de la survie relative (voir Essais cliniques).

  • Tedopi® est actuellement en essai clinique de phase 3 d’enregistrement, nommé Atalante 1, en Europe et aux Etats-Unis. Son objectif est d’évaluer les bénéfices du produit par rapport à ceux des standards thérapeutiques de chimiothérapie (docetaxel ou pemetrexed enregistrés en 2ème ligne de traitement) chez des patients HLA-A2+, atteints d’un cancer du poumon « non à petites cellules » en stade IIIB (localement avancé) ou IV (métastatique). Le critère principal est la survie globale. La fin de l’étude est prévue en 2018.
  • L’étude Atalante 1 est basée sur des résultats de Phase 2 ayant montré une réponse immunitaire T fortement corrélée à une augmentation de la durée de survie, ainsi que sur un bénéfice sur la survie à long terme observé chez des patients lourdement prétraités et de mauvais pronostic.
    Pour plus d’informations sur Atalante 1 et sur ses critères d’éligibilité, les patients peuvent consulter le site : https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT02654587
  • Un essai clinique de phase 2 de Tedopi® en combinaison avec un checkpoint inhibiteur est envisagé en 2017 dans le cancer du poumon, en partenariat avec un organisme de recherche européen.
  • De nouvelles indications dans d’autres cancers avec un besoin médical fort – cancer de l’ovaire, du côlon, du sein triple négatif, métastases cérébrales, mésothéliome – sont envisagées avec des partenaires industriels. En effet, les 5 antigènes tumoraux visés par les 10 néo-épitopes du produit ont été sélectionnés car leur présence est liée à un mauvais pronostic et à la gravité de ces cancers, en particulier à un stade avancé.
  • Dans l’application cancer du poumon non à petites cellules, Tedopi® a reçu le statut de médicament orphelin aux Etats-Unis. En Europe, il est considéré comme une médecine personnalisée sur une population de patients répondeurs (HLA-A2+).