L’innovation

L’originalité de Tedopi® réside dans la combinaison de neo-épitopes (fragments d’antigènes tumoraux), qui sont :

  • d’une part, optimisés chimiquement pour viser uniquement les cellules tumorales,
  • d’autre part, combinés pour amplifier la réponse immunitaire.

Tedopi®, issu de la technologie Memopi®, combinaison de néo-épitopes optimisés pour induire une réponse d’activation en immuno-oncologie

Tedopi® stimule les cellules T « tueuses » cytotoxiques et leur réapprend à détecter les cellules cancéreuses pour les éliminer. Il s’agit d’un processus d’immunosurveillance.

Tedopi® est une combinaison brevetée de 10 néo-épitopes sélectionnés et optimisés à partir de 5 antigènes tumoraux (voir Sciences et Technologies). Ces 10 néo-épitopes génèrent une réponse spécifique des cellules T cytotoxiques dirigées contre les cellules cancéreuses qui expriment au moins un de ces antigènes tumoraux. Les épitopes sélectionnés sont optimisés chimiquement et combinés pour éviter des phénomènes de tolérance immune (on parle alors de « néo-épitopes »). Tedopi® est un traitement personnalisé qui s’adresse aux patients HLA–A2+, un récepteur clé de la réponse cytotoxique.

L’objectif est de stabiliser le développement de la maladie et de prolonger ainsi la vie des patients.

OSE Immunotherapeutics et le GERCOR associés pour mener un essai clinique de phase 2 de Tedopi® en combinaison dans le cancer du pancréas

  • OSE Immunotherapeutics et le groupe coopérateur des cancers digestifs du GERCOR, association indépendante de médecins dédiés à la recherche clinique en oncologie, ont annoncé en septembre 2017 une collaboration pour évaluer Tedopi® en monothérapie ou en combinaison avec un inhibiteur de point de contrôle PD-1 versus Folfiri*, dans le cancer du pancréas localement avancé ou métastatique. Il s’agit d’un essai de phase 2 de maintenance par Tedopi® chez des patients dont la maladie est stable après 4 mois d’une chimiothérapie standard par Folfirinox** (voir communiqué de presse).  
* Folfiri : chimiothérapie associant acide folinique, fluorouracile et irinotecan
** Folfirinox : chimiothérapie associant acide folinique, fluorouracile, irinotecan et oxaliplatine
FOLFIRINOX versus Gemcitabine for Metastatic Pancreatic Cancer; Conroy T, Desseigne F, Ychou M, Bouché O, Guimbaud R, Becouarn Y, et al.
Folfirinox versus Gemcitabine for metastatic pancreatic cancer. N Engl J Med 2011;364:1817-25

Tedopi® en essai clinique de phase 3 dans le cancer du poumon avancé ou métastatique

  • Tedopi® a prouvé son efficacité dans le cadre d’un essai clinique de Phase 2, dans le traitement du cancer du poumon « non à petites cellules  » (NSCLC), avec une augmentation de la survie relative (voir Essais cliniques).
  • Tedopi® est en essai clinique de phase 3, nommé Atalante 1, en Europe et aux Etats-Unis. Son objectif est d’évaluer les bénéfices du produit par rapport à ceux des standards thérapeutiques de chimiothérapie (docetaxel ou pemetrexed enregistrés en 2ème ligne de traitement) chez des patients HLA-A2+, atteints d’un cancer du poumon « non à petites cellules » en stade IIIB (localement avancé) ou IV (métastatique). Le critère principal est la survie globale.
  • En juin 2017, suite à la recommandation de l’IDMC (experts indépendants) de l’essai, la Société avait décidé de suspendre temporairement les inclusions tout en poursuivant le traitement des patients déjà inclus, en raison d’un déséquilibre précoce du ratio bénéfice/risque dans le bras expérimental, dans l’attente d’une revue complémentaire de données cliniques plus avancées (voir communiqué de presse).
  • En décembre 2017, OSE a annoncé pouvoir reprendre le recrutement dans l’essai de Phase 3 de Tedopi®  selon une nouvelle stratégie ciblant un groupe de patients en échec à un traitement par inhibiteur de point de contrôle immunitaire PD-1/PD-L1 (voir communiqué de presse). Cette décision repose sur la recommandation faite par l’IDMC au Comité de pilotage de l’essai. La classe des inhibiteurs de point de contrôle immunitaire devient le nouveau traitement standard du cancer du poumon avancé non à petites cellules (NSCLC), montrant une meilleure efficacité par rapport à la chimiothérapie en première et deuxième ligne de traitement.
  • Après approbation par les autorités compétentes, le recrutement dans l’essai reprendra exclusivement dans le groupe précédemment défini dans le protocole : les patients en échec après traitement par inhibiteur de point de contrôle. Ce groupe de patients représente une population spécifique pour laquelle aucun traitement validé n’est disponible à ce jour et dont le besoin médical est fort.
  • La dernière recommandation de l’IDMC confirme par ailleurs le maintien de la suspension du recrutement des patients n’ayant pas reçu de traitement antérieur par inhibiteur de point de contrôle.
  • Dans l’application cancer du poumon non à petites cellules, Tedopi® a reçu le statut de médicament orphelin aux Etats-Unis. En Europe, il est considéré comme une médecine personnalisée sur une population de patients répondeurs (HLA-A2+).