recherchez parmi nos pages

OSE-127

OSE-127

OSE-127 est un anticorps monoclonal humanisé qui cible le récepteur CD127, la chaîne alpha du récepteur de l’interleukine-7, permettant un effet antagoniste puissant sur les lymphocytes T effecteurs.

L’Interleukine-7 (IL-7) est une cytokine qui contrôle la prolifération, l’apoptose et l’activation des effecteurs CD4 et de CD8 dans les cellules T chez l’humain.

OSE-127 fait l’objet d’un accord de licence avec Servier (signé en décembre 2016) pour développer le produit jusqu’à la finalisation d’une Phase 2 clinique en cours dans la rectocolite hémorragique, une maladie inflammatoire de l’intestin ; il est par ailleurs développé dans le syndrome de Sjögren, deuxième maladie auto-immune la plus fréquente.

A PROPOS DU PROGRAMME CLINIQUE D’OSE-127

  • Des résultats positifs de l’étude clinique de Phase 1
  • Une étude clinique de Phase 2 en cours dans la rectocolite hémorragique
  • Une étude clinique de Phase 2 en cours dans le syndrome de Sjögren

L’étude clinique de Phase 1 d’OSE-127 visait à évaluer la sécurité et la tolérance de doses uniques et répétées d’OSE-127 administrées par voie intraveineuse et sous-cutanée chez 63 volontaires sains. Les objectifs secondaires de l’essai comprenaient l’évaluation de la pharmacocinétique, de la pharmacodynamie et de l’immunogénicité pour analyser et comprendre l’absorption et la métabolisation du produit.

Les résultats de la Phase 1 ont montré un bon profil de sécurité et de tolérance du produit. Tous les paramètres de pharmacocinétique et de pharmacodynamique étaient cohérents et ont démontré une proportionnalité des doses tout au long de l’escalade de doses jusqu’à 10 mg/kg.

Ces données ont permis de déterminer le schéma d’administration utilisé dans chacun des deux essais cliniques de Phase 2 en cours avec OSE-127 :

  • Dans la rectocolite hémorragique (OSE promoteur) : en décembre 2020, le premier patient a été inclus dans l’étude de phase 2 randomisée, en double aveugle versus placebo visant à évaluer l’efficacité et la tolérance d’OSE-127/S95011 chez des patients atteints de rectocolite hémorragique active modérée à sévère après échec, perte de réponse ou intolérance à un ou plusieurs traitements antérieurs.
  • Dans le syndrome de Sjögren (Servier promoteur) : le premier patient a été inclus dans l’étude de phase 2 en août 2021.