SEARCH OUR PAGES

Recherche & Développement

Recherche & Développement

Notre plateforme de Recherche & Développement

De l’identification d’une cible à la validation d’un produit et à son développement
Des immunothérapies first-in-class d’activation et de régulation

 

La Recherche & Développement d’OSE Immunotherapeutics est consacrée au développement d’immunothérapies innovantes d’activation et de régulation du système immunitaire dans les domaines de l’immuno-oncologie et des maladies auto-immunes.

Issue d’une expérience unique en immunologie clinique appliquée à la transplantation, la R&D d’OSE Immunotherapeutics bénéficie d’une plateforme translationnelle historiquement en interaction avec des centres académiques experts en immunologie : l’INSERM, le CESTI (Centre Européen des Sciences de Transplantation et Immunothérapie), le Centre Hospitalier Universitaire de Nantes, …

Grâce à ces collaborations, l’équipe d’OSE Immunotherapeutics a acquis une expertise et un savoir-faire uniques pour découvrir des nouvelles cibles d’intérêt et mettre au point des agonistes et des antagonistes innovants de la réponse immunitaire, combinés à plusieurs plateformes technologiques et scientifiques : néoépitopes, checkpoints inhibiteurs, anticorps monoclonaux.

Nous développons plusieurs produits first-in-class d’activation et de régulation du système immunitaire dont l’originalité et le potentiel ont été reconnus à travers de nombreuses collaborations internationales avec des partenaires pharmaceutiques, cliniques et académiques, notamment en Europe et aux Etats-Unis.

Notre Recherche & Développement en Immuno-Oncologie

Les cellules cancéreuses sont normalement reconnues et détruites par un mécanisme complexe de surveillance immunitaire impliquant différents types de cellules immunitaires (cellules présentant des antigènes, macrophages, lymphocytes, …), des protéines et des médiateurs (interleukines, facteurs de croissance, …).

Les cellules cancéreuses peuvent échapper à ce mécanisme de surveillance en bloquant l’activation des cellules immunitaires. Par exemple, elles peuvent exprimer des antigènes spécifiques qui sont aussi exprimés par les cellules normales et ne peuvent ainsi pas être reconnues, ou elles peuvent bloquer les points de contrôle qui activent les cellules immunitaires, neutralisant ainsi la réponse immunitaire.

L’équipe de R&D d’OSE Immunotherapeutics se consacre aux aspects clés de la réponse immunitaire :

L’activation des cellules T avec Tedopi®, une combinaison brevetée de 10 néo-épitopes optimisés, sélectionnés à partir de 5 antigènes tumoraux exprimés dans plusieurs cancers.

Tedopi® active une réponse T cytotoxique capable de détruire les cellules cancéreuses qu’il reconnaît et de restaurer une surveillance immunitaire de ces cellules chez les patients répondeurs HLA-A2.

L’essai de Phase 3 de Tedopi® dans le cancer du poumon non à petites cellules après échec d’un traitement par checkpoint inhibiteur est le programme clinique le plus avancé de la société. Tedopi® est par ailleurs au statut de Phase 2 dans le cancer pancréas.

L’activation immunitaire du micro-environnement tumoral avec OSE-172, un checkpoint inhibiteur myéloïde « first-in-class » ciblant spécifiquement le récepteur SIRPα exprimé sur les cellules suppressives myéloïdes pro-tumorales.

OSE-172 bloque sélectivement SIRPα (Signal Regulatory Protein alpha), un récepteur fortement exprimé par les cellules suppressives myéloïdes et macrophages sur l’axe stratégique SIRPα/CD47. Il restaure les fonctions effectrices de ces cellules suppressives, une activité qui favorise l’immuno-surveillance.

OSE-172 peut être aussi utilisé en combinaison avec d’autres immunothérapies, en particulier avec des checkpoints inhibiteurs agissant sur les lymphocytes T, comme ceux ciblant l’axe PD-1/PD-L1, ou des produits déclenchant une stimulation du système immunitaire.

OSE-172 sera développé dans plusieurs indications de cancer, en collaboration avec Boehringer Ingelheim.

OSE Immunotherapeutics explore d’autres nouveaux anticorps cytotoxiques qui ciblent les récepteurs des cellules myéloïdes et des macrophages.

Le ciblage de récepteurs immunitaires spécifiques avec OSE-703, un anticorps monoclonal cytotoxique ciblant la chaîne alpha du récepteur de l’interleukine-7 (IL-7R) cytotoxique chez l’homme pour les cellules exprimant CD127 et exprimé de manière aberrante sur les cellules tumorales.

OSE-703 fait l’objet d’une collaboration de recherche avec le « Memorial Sloan Kettering Cancer Center » de New York dans les tumeurs solides, avec un premier modèle de cancer du poumon non à petites cellules.

Notre Recherche & Développement dans les Maladies Auto-Immunes

Miroir du cancer, les maladies auto-immunes se caractérisent par une réaction immunitaire anormale contre les cellules normales.

La polyarthrite rhumatoïde, la maladie de Crohn, le psoriasis, le syndrome de Sjögren sont autant d’exemples parmi plus de 80 maladies différentes associées au dysfonctionnement auto-immunitaire.

Les maladies auto-immunes résultent d’un dysfonctionnement du système immunitaire conduisant ce dernier à s’attaquer aux constituants normaux de l’organisme. Ce dysfonctionnement génère des maladies qui peuvent profondément altérer la vie quotidienne des patients.

OSE Immunotherapeutics développe des produits prometteurs ciblant différents récepteurs

Le récepteur CD28 qui contrôle à la fois l’activation des cellules T effectrices et la diminution des cellules T régulatrices. Ce récepteur joue un rôle clé dans plusieurs maladies auto-immunes dont la polyarthrite rhumatoïde. La Phase 1 clinique de l’antagoniste de CD28, FR104, a démontré une bonne tolérance clinique et une activité immunosuppressive.

FR104 est au statut de Phase 2 dans la polyarthrite rhumatoïde.

Le récepteur IL-7 est un autre élément clé des maladies auto-immunes. Il s’agit d’une cytokine qui contrôle la prolifération, l’apoptose et l’activation des cellules T effectrices CD4 et CD8 chez l’homme. Avec OSE-127, l’équipe de R&D d’OSE développe un antagoniste du récepteur IL-7 présent sur les cellules T effectrices (le récepteur CD127), régulant ainsi à la baisse l’activité immunitaire.

OSE-127 est développé dans la rectocolite hémorragique dans le cadre d’un accord d’option de licence avec Servier.